LES BASSETS ARTESIENS NORMANDS DU CHEVAL DU MARQUET

LES BASSETS ARTESIENS NORMANDS DU CHEVAL DU MARQUET

LE CALIN DE FAR-WEST

LE CALIN DE FAR-WEST

FEYJA DU CHEVAL DU MARQUET

FEYJA DU CHEVAL DU MARQUET

PRESENTATION DE L'ELEVAGE DU CHEVAL DU MARQUET

PRESENTATION DE L'ELEVAGE DU CHEVAL DU MARQUET

Eleveur de bassets artésiens normands  depuis 1985, en 2005 j'ai passé mon certificat de capacité à l'élevage pour pouvoir produire plus d'une portée par an.

Notre élevage est professionnel maintenant, en rien nous avons changé nos rapports avec nos chiens il font partis de notre famille à part entière.



Nos chiens ne connaissent pas le chenil, ils vivent à la maison bien au chaud l'hiver comme nous.

Quand nous avons agrandit la famille chiens je me suis appuyée sur la lignée de monsieur Paumier ( Les hameaux de gennuit) Il a toujours été de bons conseils pour moi. Le jour ou il a arrêté nous avons récupéré Oslo des hameaux de gennetuit et avec notre Joy des hameaux de gennetuit nous avons commencé à produire 2 portées. Le seul regret que j'ai c'est que je ne me suis pas gardée de chiots de ces unions. Comme Joy n'était plus toute jeune, Swan du domaine de Jean-Vincéanne puis Uble ( qui vient de l'élevage de mademoiselle Bournique) sont venus nous rejoindre. Swan est Oslo sont les piliers de mon élevage. J'ai gardé Aramis du cheval du marquet qui est une chienne CHIB cotation recommandé et Chivas du cheval du marquet qui lui aussi est CHIB et cotation Elite A. Ces  deux chiens sont les descendants directs d'Oslo et de Swan.

Doubaï du cheval du marquet est aussi une descendante d'Oslo et a pour maman Uble.

De chivas j'en ai fait mon étalon et Atchoum du rêve de tachou est venu compléter notre famille.

Au départ je ne faisais que des expositions de beauté ne connaissant pas les épreuves de travail.

Aramis ne l'a pas vu de cet œil et régulièrement se sauvait pour aller chasser toute seule les lapins.

Un jour une personne m'a dit que si je n'avais pas peur du ridicule pourquoi ne pas engager un lot pour un brevet de chasse. Bien entendu  je me suis lancée et sur 4 chiens que j'avais engagé seule Aramis à obtenu son 1er brevet de travail. Depuis elle en a fait 15 et en a obtenu 11. Que dire de plus je ne peux que féliciter et de lui être reconnaissante pour tout ce qu'elle m'a apporté.

Bien entendu je me suis prise au jeu et maintenant tous les loulous en âge d'êtres brevetés y sont, de plus j'ai appris à les connaitre et maintenant je n'ai plus peur de les lâcher je sais que je les rattraperai toujours.

 

Ne pas oublier qu'un basset aime le confort et préfère vivre à la maison mais c'est avant tout un chasseur, c'est lui faire plaisir que de le faire chasser. Les chiens ne sont pas idiots, ils savent faire la part des choses et ne vous décevront jamais.

 

M'être appuyée sur les hameaux de gennetuit, pour moi a été le bon choix parce que ce sont des chiens peut-être loin d'être parfaits, comme les autres lignées ils ont leurs défauts, mais ce sont des chiens gentils, bien dans leurs têtes, sans oublier leurs beautés et leurs grandes aptitudes à aller à la chasse. Je n'élève que des tricolores avec les trois couleurs de marquées

J'ai réussi beaucoup sur les objectifs que je m'étais fixées,13 chiens font parti de mon élevage, 4 retraitées dont la plus vieille à 10 ans font partis de cette meute.

Nos chiens méritent le meilleur et quand les chiots nous quittent d'avoir des nouvelles me rend très heureuse.

En 2011 nous avons déménagé pour être aux normes et pour offrir à nos chiens plus d'espaces, avec de belles patures ou mes chevaux et mes chiens aiment y êtres. Même si pour les chevaux c'est pour manger l'herbe et être tout prêt de nous et les chiens c'est pour chasser les lapins qui grouillent.

Je vous laisse découvrir nos amis sur le menu de gauche et je reste à votre entière disposition si vous souhaitez quelques renseignements sur la race du basset artésien normand.